Faculte europeenne de sophrologie

Sophrologie intégrative

La sophrologie intégrative, c'est une « sophrologie comparée » à d'autres approches et écoles de la conscience. C'est ensuite une sophrologie qui cherche à articuler sa finalité aux finalités de ces approches (naturothérapie, neurobiologie, psychanalyse lacanienne, caractérologie, méditation, philosophie mystique,&).

Si l'on examine chaque approche prise séparément, on s'aperçoit que chacune a ses limites; d'où l'intérêt de s'ouvrir à la formation et à la pratique d'un ensemble de techniques.
Aucune approche ne peut prétendre, à elle seule, offrir la réponse ultime pour améliorer la condition d'être de l'homme.

Ce mouvement intellectuel intégratif qui est parti de la psycho-neuro-endocrino-immunologie
et des thérapies humanistes. Il a pu franchir les limites scientistes, en s'appuyant sur les données de la science objective, de la psychanalyse et de l'approche cognitivo-comportementale a franchi les en intégrant les données de la médecine traditionnelle.
« L'esprit intégratif est un mouvement à l'Suvre actuellement. Il consiste en la transformation progressive de la médecine en médecine intégrative. Ce mouvement marque la fin des spécialisations à outrance qui segmentent et tronçonnent l'homme en morceaux, comme s'il était un objet, pour au contraire le considérer de manière globale, comme un tout « corps-esprit ». Cela entraine la réunification, le rapprochement de toutes les techniques de guérison, c'est-à-dire leur intégration ». Par Dr Thierry Janssen  interview dans le journal Spasmagazine.

On parle aujourd'hui de « Médecine intégrative, médecine du futur » et de « Psychothérapie intégrative, psychothérapie du futur ». Deux ouvrages ont été publiés récemment et qui démontrent le rôle de la méditation dans le rétablissement de la santé, preuves scientifiques à l'appui :
- « Méditer, c'est se soigner » par Dr Rosenfeld Frédéric, Editions Les arènes.
- « La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression » par Jon-
Kabat-Zinn. Editions De Boek.

Il y a 5 attitudes possibles de l'esprit intégratif :

1- L'intégrisme ou intégration-destruction : c'est l'anti-intégration par excellence. Une partie se prend pour le Tout, ne supporte pas les autres parties dans leur différence et va tenter d'imposer sa vérité comme seule vérité..

2- L'intégration-absorption: une partie plus importante va absorber une (ou des) partie(s) plus faible(s) ou minoritaire(s) par des moyens pacifiques (persuasion, éducation, publicité, etc,&). Si l'absorption est impossible, il peut y avoir éventuellement recours à des moyens violents comme dans le niveau précédent.

3- L'intégration-éclectisme : les parties différentes coexistent l'une à côté de l'autre, en respectant leurs différences. Mais les échanges sont plutôt rares : chacun garde sa spécificité et sa distance. Cela correspond en psychothérapie à la juxtaposition de techniques différentes sans relation particulière.

4- L'intégration-structuration : elle tente d'organiser, de structurer les rapprochements entre des parties différentes d'un tout. Les échanges sont approfondis, les critiques et les remises en question entre les différentes parties sont de mise. Cela finit par entrainer des articulations et des structurations dans un esprit unitaire.

5- L'intégration-création : après une période d'échange, de dialogue, de remise en question, les différentes parties peuvent fusionner et donner naissance par créativité à une nouvelle forme qui les inclut et les transcende.

La sophrologie intégrative fait partie de l'enseignement des sophrologues au 5° cycle de formation (Niveau III RNCP).